Activités Physiques et Cancers

L'activité physique est associée à une diminution du risque des cancers du côlon, du sein (après la ménopause) et de l'endomètre.


Aujourd'hui, les études sont encore insuffisantes pour avoir la même certitude pour d'autres cancers en termes de prévention primaire (avant la maladie) cependant, il a été mis en évidence que l'activité physique joue un rôle essentiel en terme de qualité de vie (pour tous les cancers) et de survie dans la prévention secondaire (pendant la maladie).


Une activité physique bien adaptée va aussi avoir un effet sur le taux de récidive, diminuant ce taux de 20 à 50 % pour le cancer du sein (Inserm, 2008.  Il est donc essentiel en tant que prévention tertiaire (après la maladie).

Les bienfaits d'un programme d'AP bien adapté :

  • Augmentation des capacités cardiovasculaires ;
  • Diminution du risque de prise de poids ;

Augmentation de la qualité de vie grâce aux bénéfices sur :

  • l'anxiété
  • la dépression
  • le sommeil
  • l'image du corps et l'estime de soi
  • la sensation de fatigue

Sans effets secondaires.