Activités Physiques et Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive

La prévalence de la BPCO est en constante augmentation; on estime qu'elle sera au troisième rang mondial des maladies mortelles en 2020.

 

L'activité physique est actuellement intégrée à part entière dans le traitement de cette maladie.

C'est l'outil thérapeutique le plus performant dans le traitement de la dyspnée et la seule thérapeutique de niveau A (la plus haute preuve scientifique), avec l'oxygénothérapie pour les malades les plus graves (Inserm, 2008).

 

Il semble aussi qu'elle puisse jouer un rôle dans la prévention de cette maladie ou de ses complications.

Les bienfaits d'un programme d'AP bien adapté :

  • Amélioration des échanges gazeux ;
  • Adaptation du système cardiaque ;
  • Amélioration de la masse musculaire.
  • Diminution de la fatigue ;
  • Meilleure utilisation de l'oxygène ;
  • Meilleure régulation du rythme cardiaque.
  • Moins d'essoufflement ;
  • Efforts plus longs et plus intenses ;
  • Santé améliorée.
  • Diminution des EXACERBATIONS ;
  • Diminution des Médicaments ;
  • Diminution de la DYSPNÉE.